/home/rsslex/public_html/wp-content/themes/_RSS2/index.php

Entrevue éclair avec Me Luc Fleurant

Me Luc Fleurant œuvre depuis plus de 35 ans dans le domaine du droit bancaire, de la faillite, de l’insolvabilité, du financement et du litige commercial.

LF

C’est avec enthousiasme qu’il a accepté de se soumettre à nos questions:

  • Pourquoi avoir choisi le domaine dans lequel vous pratiquez? Comme parfois, cela arrive dans la vie, je n’ai pas choisi mon domaine mais c’est plutôt lui qui m’a choisi.
  • Ce que vous aimez le plus chez RSS… ce que vous aimez le moins? Ce que j’aime le plus: la liberté et les gâteries de notre bibliothécaire Angela. Ce que j’aime le moins: la liberté a un prix! Personne ne vient, le soir, mettre de l’ordre dans mon bureau.
  • Votre plus grand défi professionnel… Demeurer constamment à la fine pointe des connaissances nécessaires à la pratique dans un domaine spécialisé qui est le mien, la faillite et l’insolvabilité, compte tenu de la masse d’informations à digérer pour y arriver.
  • Votre plus grand plaisir, comme avocat… À la Cour, remballer mes affaires à la fin d’un procès avec la satisfaction du travail accompli.
  • Quel a été le moment le plus gênant de votre carrière? Je suis arrivé en retard de 10 minutes à mon premier procès en 1975 et l’honorable juge Boudreau qui m’attendait patiemment dans la salle d’audience avec mon adversaire et son client, m’a demandé si je voulais demander la rétractation du jugement qu’il venait de rendre, rejetant la poursuite de ma cliente…, et ce, le plus sérieusement du monde. Ça m’a pris quelques minutes avant de comprendre que l’honorable juge Boudreau était un pince sans rire. Je ne suis jamais plus arrivé en retard à un procès.
  • Qu’est-ce que vous recherchez dans un jeune avocat? La confiance en soi.
  • Quel légume vous ressemble le plus? J’ai toujours rêvé d’être un excellent « Avocado » … Et j’espère y arriver un jour.
  • Quand vous prenez vos vacances, vous aimez… Marcher, marcher, marcher…, dans une ville inconnue et regarder les gens qui y vivent.
  • L’équilibre travail-vie personnelle, c’est possible? Oui, c’est possible, mais l’essentiel c’est de comprendre dès le départ qu’il existe un prérequis: l’« Organisation ». Vous aurez la vie plus facile si, dans votre esprit, vous avez, dès le départ, accepté les inconvénients que votre profession peut occasionner en vous disant que les avantages pourront compenser.
  • Si vous n’étiez pas avocat, vous seriez… Lanceur partant pour les Expos, mais malheureusement les Expos n’existent plus.
  • Sur une île déserte, vous apporteriez… Un hors-bord.
  • Une recommandation de lecture… « Le charme noir » ou « Les noces barbares » de Yann Queffélec.

Merci Luc. Et qui sait… Peut-être les Expos reviendront-ils à Montréal!

Catégories: |